Chaque année, le Rapport mondial sur les drogues passe en revue les principales évolutions intervenues sur les marchés des différentes catégories de drogues, de la production à la consommation, en passant par le trafic, avec notamment l’émergence de nouveaux itinéraires et de nouvelles modalités de trafic. Le chapitre premier du Rapport mondial sur les drogues 2014 donne une vue d’ensemble des dernières tendances en matière d’opiacés, de cocaïne, de cannabis et d’amphétamines (dont l’“ecstasy”) et des incidences de l’usage de drogues sur la santé. Le chapitre 2 se concentre sur le contrôle des précurseurs chimiques utilisés dans la fabrication de drogues illicites.

Les informations détaillées dont on dispose concernant l’offre, ainsi que les nouvelles données relativement limitées concernant la demande, permettent de déduire que, dans l’ensemble, à l’échelle mondiale, la prévalence de l’usage illicite et de l’usage problématique1 de drogues se maintient, le nombre total d’usagers augmentant proportionnellement à l’accroissement de la population mondiale.

Cela étant dit, chaque région présente des particularités quant à certaines drogues. La polytoxicomanie, que l’on définit généralement comme l’usage simultané ou consécutif de deux substances ou plus, reste une préoccupation majeure, du point de vue tant de la santé publique que de la lutte antidrogue.

Le résumé analytique en Français et le rapport complet sont disponibles ci-dessous.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.