Notre travail

Engagement au niveau des Nations Unies

Engagement au niveau des Nations Unies

Screenshot from 'The 2016 UNGASS: Challenges and opportunities', a side event at the CND.

Partager

En tant que réseau international, l'IDPC est idéalement placé pour relier les efforts de plaidoyer et relier les débats politiques entre les niveaux national, régional et international, en facilitant la participation, en promouvant la responsabilité et en tirant parti des développements positifs en vue de faire avancer les réformes progressives.

L'engagement de l'IDPC dans les débats internationaux sur les politiques en matière de drogues a contribué à accroître et à accélérer l'élan de réforme. Nous offrons des conseils d'experts aux États membres et aux agences des Nations Unies, nous développons les capacités et la sensibilisation aux processus des Nations Unies sur les questions liées aux drogues, et mettons l'accent sur les intersections entre les politiques en matière de drogues et les mandats connexes des Nations Unies, y compris les droits humains, le genre et le développement, à Vienne, Genève et New York.

Le travail de l'IDPC pour faire évoluer les normes globales est renforcé par le soutien que nous apportons à nos membres pour faire entendre leur voix dans les forums régionaux et mondiaux, et pour tirer parti des progrès internationaux en vue d’opérer des changements au niveau national. Depuis sa création, l'IDPC a donné la priorité à la promotion, à la protection et à l'expansion de l'espace de la société civile au niveau des Nations Unies. Ceci est particulièrement important à la lumière des barrières et de l'hostilité auxquelles la société civile est souvent confrontée de la part des autorités publiques au niveau national, notamment en ce qui concerne l'autoritarisme et les réponses à la pandémie de la COVID-19.

Enfin, nous travaillons avec nos membres et partenaires en vue de promouvoir et améliorer l'engagement et la cohérence entre les institutions des Nations Unies en matière de politiques des drogues - en particulier en promouvant le document marquant qu’est la Position commune du système des Nations Unies sur les questions liées à la drogue, qui contient un solide soutien normatif pour la décriminalisation, la réduction des risques, le développement et les droits humains.

Pour en savoir plus sur le travail de l'IDPC avec divers organes et entités des Nations Unies, veuillez parcourir la section des ressources ci-dessous.

Ressources

Assemblée générale des Nations Unies (AGNU)

L'Assemblée générale des Nations Unies est le principal organe décisionnel et représentatif des Nations Unies. Le travail de l'IDPC en relation avec l'AGNU se concentre sur les sessions spéciales de l'Assemblée générale des Nations Unies (UNGASS) sur les drogues, comme celle qui s'est tenue en 2016, et la négociation de la résolution omnibus annuelle par la troisième commission de l'AGNU.

Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (CDH)

United States Mission Geneva - Flickr - CC BY-ND 2.0

Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (CDH)

Le Conseil des droits de l'homme est le principal organe des Nations Unies chargé de promouvoir et de protéger les droits humains dans le monde et de responsabiliser les gouvernements. L’IDPC veille à ce que les violations des droits humains associées au contrôle des drogues soient inscrites à l’ordre du jour du Conseil au moyen de déclarations, de communications, d’événements parallèles et de campagnes de sensibilisation.

Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW)

UN Women - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW)

La CSW est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes. L'IDPC participe aux sessions de la CSW via des déclarations écrites et l'organisation d'événements parallèles.

Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ)

UNIS Vienna - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ)

La CCPCJ agit en tant que principal organe de décision des Nations Unies en matière de prévention du crime et de justice pénale. L'IDPC collabore avec des ONG partenaires pour promouvoir la réforme des politiques et la prise en compte du genre dans le travail de la CCPCJ.

  • Visitez la page des événements de l'IDPC pour obtenir des informations sur les événements parallèles passés et à venir à la CCPCJ
Examen périodique universel (EPU)

UN Geneva - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Examen périodique universel (EPU)

L'EPU est un processus unique par lequel la situation des droits humains dans chacun des 193 États membres de l'ONU est examinée en une seule journée par tous les autres États membres. En partenariat avec des membres au niveau national, l'IDPC fournit des informations et des recommandations sur les violations des droits humains liées aux politiques en matière de drogues.

Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH)

UN Geneva - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH)

Le HCDH est la principale agence des Nations Unies sur les droits humains. Il soutient le travail du Conseil des droits de l'homme, des experts de l'ONU, des gouvernements et de la société civile dans la protection et la promotion des droits humains. L'IDPC collabore avec le HCDH en vue d’informer ses travaux sur les effets du contrôle des drogues sur les droits humains.

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

UNODC - Flickr - CC BY 2.0

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

L’ONUDC mène des recherches, offre une assistance pratique et encourage les approches transnationales sur les drogues, la criminalité et le terrorisme. L'IDPC vise à promouvoir une approche fondée sur la santé et les droits dans le travail de l'ONUDC, notamment via le Groupe consultatif stratégique des Nations Unies sur le VIH et l'usage des drogues (SAG) et le Groupe mondial ONUDC-OSC sur les drogues.

Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS)

UNIS Vienna - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS)

L'OICS est l'organe d'experts indépendant et quasi-judiciaire chargé de surveiller la mise en œuvre des traités des Nations Unies sur le contrôle des drogues. L'IDPC vise à accroître la transparence des travaux de l'OICS et encourage le Conseil à adopter une approche de politiques en matière de drogues fondée sur la santé et les droits.

Commission des stupéfiants (CND)

UNIS Vienna - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Commission des stupéfiants (CND)

La CND est le principal organe décisionnel en matière de politiques des drogues au sein de l'ONU. Les sessions de la CND sont une occasion clé pour l'IDPC d'influencer les débats internationaux sur les politiques en matière de drogues et d'aider à faire entendre la voix de la société civile dans les discussions.

Procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme

United Nations Photo - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme

Les procédures spéciales de l'ONU sont des experts indépendants nommés par le Conseil des droits de l'homme, avec pour mandat de rendre compte des questions relatives aux droits humains d'un point de vue thématique ou spécifique à un pays. L'IDPC fournit des informations aux procédures spéciales sur un large éventail de questions liées au contrôle des drogues.

Organes conventionnels des droits humains

Sincerely Media - Unsplash

Organes conventionnels des droits humains

Les organes conventionnels sont des groupes d'experts indépendants qui examinent et fournissent des conseils faisant autorité sur la mise en œuvre des traités des Nations Unies relatifs aux droits humains, tels que le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC), ou la Convention sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW). En collaboration avec des membres au niveau national, l'IDPC fournit des informations aux organes conventionnels sur tous les aspects liés au contrôle des drogues.

Organisation mondiale de la Santé (OMS)

United States Mission Geneva - Flickr - CC BY-ND 2.0

Organisation mondiale de la Santé (OMS)

L'OMS dirige et coordonne la santé internationale au sein du système des Nations Unies. Le Comité d'experts de l'OMS sur la pharmacodépendance examine également les substances et soumet des recommandations pour leur inscription dans les traités de contrôle des drogues des Nations Unies. L'IDPC soutient le rôle de l'OMS dans la politique des drogues par le biais de recommandations et d'un engagement politique.

Programme commun des Nations Unies sur le VIH / sida (ONUSIDA)

UNAIDS

Programme commun des Nations Unies sur le VIH / sida (ONUSIDA)

L'ONUSIDA est le principal défenseur d'une action globale, accélérée, et coordonnée par rapport à la pandémie du VIH / sida. L'IDPC vise à garantir que la réduction des risques et la décriminalisation figurent parmi les priorités de l'ONUSIDA.

Position commune du système des Nations Unies sur les drogues

ANA via / Latin America News Agency via Reuters Connect

Position commune du système des Nations Unies sur les drogues

La position commune a été adoptée en 2018 par les 31 chefs des agences des Nations Unies, leur permettant de s'exprimer ensemble sur les questions de politique en matière de drogues, notamment sur la réduction des risques, les droits humains et la décriminalisation. L'IDPC cherche à diffuser et à aider à la mise en œuvre de ce document clé de haut niveau.

Objectifs de développement durable (ODD)

United Nations Photo - Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

Objectifs de développement durable (ODD)

Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et les 17 ODD ont été adoptés par tous les États membres des Nations Unies en 2015. Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 fournit un plan commun pour la paix et la prospérité pour les personnes et la planète. L'IDPC vise à garantir que les politiques en matière de drogues sont alignées sur les ODD et les indicateurs de réussite associés.

En tant que réseau mondial, l'IDPC est idéalement placé pour relier les débats de plaidoyer entre les niveaux national, régional et international, afin de promouvoir des réformes progressives qui font avancer la justice sociale et les droits humains.