Les politiques punitives en matière de drogue nuisent à la santé et au bien-être de nos communautés dans leur ensemble. Toutefois, leurs effets destructeurs ont frappé de manière disproportionnée des personnes qui souffrent déjà de formes multiples et interconnectées d'oppression, telles que la pauvreté, la violence patriarcale, le racisme, le capacitisme et la xénophobie.

Les politiques en matière de drogue qui donnent la priorité à la punition et à la criminalisation alimentent et renforcent ces obstacles socio-structurels à la santé et au bien-être, ce qui entraîne une répartition inégale des ressources et des préjudices.

La réforme de la politique en matière de drogue peut contribuer dans une large mesure à traiter et à corriger ces inégalités, et à ouvrir des voies pour que nos communautés puissent prospérer.

À l'occasion de la #WorldSocialJusticeDay, joignez-vous à nous pour une discussion sur le rôle de la réforme de la politique en matière de drogue dans la promotion de la justice sociale, et sur la manière dont la stratégie de l'IDPC cherche à traduire cet impératif en action collective.

Avec Ann Fordham (IDPC) et Kunal Naïk (PILS).