En dépit de l’efficacité des moteurs de recherche, lorsqu’un internaute se pose une question concernant une éventuelle consommation de produit psychoactif, il est confronté à une multitude de réponses dont la (relative) crédibilité apparente n’est pas forcément reliée à leur validité.

L’urgence de remédier à cet état de fait a été soulignée par l’ensemble des acteurs s’étant penchés sur la question. Beaucoup d’opérateurs, dont l’État via l’INPES et Drogues-Info-Service.fr, ont ainsi ouvert des espaces en ligne (sites, blogs, forums, pages Facebook…) sur lesquels ils attendent, à l’aide d’efforts de communication, les internautes. Ce sont les équivalents virtuels des lieux d’accueil, de ressources, de soins, de paroles, etc. Mais cela est-il suffisant ? Et comme cela a été le cas dans le monde réel, les intervenants de santé ne devraient-ils pas sortir de ces espaces fixes pour aller à la rencontre des internautes là où ils sont ?

En France, jusqu’à maintenant aucune étude n’avait identifié les principaux espaces virtuels utilisés par les internautes pour s’informer et échanger sur les drogues. Les seules études de contenu des discussions en ligne portant sur les drogues concernaient des sites anglophones. La présente recherche s’est concentrée sur les espaces interactifs et particulièrement les forums, afin de dresser un état des lieux des espaces utilisés par les internautes pour échanger sur des thématiques liées à la consommation de produits psychoactifs.

Nous avons ainsi pu identifier des sites où il s’avère prioritaire d’intervenir : Au féminin, Doctissimo, E-santé, Jeux-Vidéos.com, Forum Ado.

Les recommandations de cette recherche sont issues d’un travail de recensement des actions existantes ainsi que de la consultation d’un groupe d’experts. Nous espérons ainsi favoriser la prise en compte de ce phénomène par les pouvoirs publics ainsi que la mise en place d’actions de réduction des risques et de prévention sur les espaces numériques interactifs.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.