Comme prévu dans le plan de travail qui a été convenu le 24 Juin 2019, des discussions thématiques auront lieu chaque automne lors de la période 2019-2022, abordant les défis identifiés dans le paragraphe de bilan de la déclaration ministérielle de 2019.

Par conséquent, du 16 au 18 octobre, la Commission des stupéfiants se rencontrera pour discuter des trois éléments suivants du paragraphe de bilan de la déclaration ministérielle de 2019 :

  • Le nombre de drogues existantes et de marchés correspondants se développe et se diversifie.
  • Les cultures illicites, la production et les abus liés aux drogues synthétiques et autres substances psychotropes, ainsi que le trafic illicite de ces drogues et de leurs précurseurs, ont atteint des niveaux records. La demande illicite pour ces produits chimiques précurseurs et leur détournement domestique sont en augmentation.
  • L’utilisation d’opioïdes synthétiques, ainsi que l’utilisation de médicaments sur ordonnance à but non médical augmentent les risques pour la santé et l’ordre public. Ces utilisations problématiques posent aussi des défis scientifiques, légaux et de régulation, notamment en ce qui concerne la classification des substances utilisées.