Parmi les femmes accueillies en Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), certaines sont enceintes et d’autres sont déjà mères. Les équipes des centres spécialiés sont alors confrontées à des problématiques qui se surajoutent à leurs « missions premières », ce qui renvoie chacun à ses pratiques, ses représentations et ses limites : les grossesses non désirées, les consommations de substances psycho-actives pendant la grossesse, le comportement de la mère souvent en marge, le rôle de l’enfant (réel et imaginaire), les modalités de parentalité, les relations de couple, les projets de vie et le devenir des enfants.

Comment répondre à ces problématiques tout en préservant au mieux l’intérêt de l’enfant et celui de la mère ainsi que leur relation ?

Quels sont les types d’aides et de prises en charge possibles : Traitements de substitutions aux opiacés, le travail en réseau, l’accueil spécifique… ?Quelle alternative au traitement judiciaire ?

Cette formation vise à identifier les problématiques relatives à l’addictologie féminine lorsque la femme est mère et/ou sur le point de l’être, afin de pouvoir en adapter la prise en charge en fonction des facteurs déterminés et leurs conséquences. Traumatisme, parentalité et rôle de l’enfant, les « traitements judicaires »… . Elle cible les professionnels des secteurs médico-social et sanitaire.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.