Depuis 15 ans la réduction des risques en milieux festifs est associée aux interventions en free parties ou teknivals. S’il est vrai que c’est sur la scène techno alternative que ce type d’action a pu fortement se développer, les outils et techniques qui en sont issus s’exportent désormais dans d’autres contextes. En effet la réduction des risques en milieux festifs recouvre une réalité plus large, avec des scènes, des lieux, des publics et des pratiques différents : concerts, clubs, festivals, fêtes populaires (féria, jour de l’an, fête de la musique…), évènement sportif, etc., sont autant de lieux dans lesquels des actions peuvent être menées.

L’intervention en milieux festifs est à bien des égards différent de l’intervention en structure voire du travail de rue. La différence tient au rapport au temps. Souvent le week end, de nuit, sur des plages horaires étendues pouvant durer plusieurs jours… Le temps de la consommation bien sûr mais aussi le temps de fête, qui nous fait intervenir dans des moments de vie privée, voire parfois intime.

L’intervention en milieux festifs, est aussi un avant-poste privilégié pour ne pas perdre le lien avec les nouvelles générations de consommateurs dont l’évolution des pratiques fait qu’ils ne se reconnaissent pas dans la plupart des dispositifs classiques de RdR qu’ils refusent de fréquenter.

Cette formation propose d’aborder l’ensemble des problématiques de façon pragmatique : les scènes, les produits, les actions à mener, les questions que pose la mise en place de ce type d’intervention complémentaire au travail des structures.

Pour vous inscrire téléchargez le formulaire puis suivez les instructions.

Limité à 15 participants

Date limite d’inscription : 25 avril 2011