Par Hector Velasco AFP / TV 5 Monde

Gustavo Petro, premier président de gauche de l'histoire de la Colombie, a prêté serment dimanche devant des centaines de milliers de personnes à Bogota, lançant un appel aux groupes armés pour signer la paix ainsi qu'à mettre fin à la "guerre anti-drogues" tenue en échec.

(...)

Il a par ailleurs estimé qu'il était "temps d'avoir une nouvelle convention internationale qui accepte que la guerre contre les drogues a échoué", pour lui préférer une "politique forte de prévention de la consommation" dans les pays développés.

Selon lui, en quarante ans de lutte anti-drogues, "un million de Latino-Américains" ont été assassinés et 70.000 Nord-Américains succombent "chaque année à des overdoses".

La Colombie est le premier producteur de cocaïne au monde, avec les Etats-Unis comme premier client.

"La guerre anti-drogues a renforcé les mafias et affaibli les Etats", a-t-il relevé.