Communiqué

Paroles Autour de la Santé Mali, suit avec inquiétude le châtiment corporel infligé par un groupe de jeunes de Bagadadji mobilisés avec des fouets contre les consommateurs de produits stupéfiants qui sont filmés à visage découvert par des médias sociaux en violation des droits fondamentaux de la personne humaine.

Paroles Autour de la Santé rappelle que, le Mali vit dans un contexte où le trafic illicite et la consommation de drogues constituent des défis majeurs pour la sécurité et la santé de notre population. La dépendance aux produits stupéfiants est considérée par l’OMS comme une maladie chronique. La discrimination à leur endroit, l’exclusion sociale, la stigmatisation combinée à l’absence de structure spécialisée pour une prise en charge médicale et psychosociale et d’un véritable programme de Réduction des Risque (RdR) constituent une urgence sanitaire pour notre pays. C’est pourquoi, nous invitons le Gouvernement du Mali à œuvrer effective pour la mise en œuvre des documents stratégiques, notamment :

  • le Plan d’action de l’Union Africaine (AUPA) sur la lutte contre la drogue (2013-2017) ;
  • le Plan d’action régional de la CEDEAO pour la lutte contre le trafic illicite de drogues, le crime organisé et l’abus de drogues en Afrique de l’Ouest (2008-2011) ;
  • la Déclaration politique d’Abuja sur la prévention de l’usage de drogues, du trafic illicite de drogues et du crime organisé en Afrique de l’Ouest, 2008.

Paroles Autour de la Santé rappelle que, cette forme de soulèvement constitue une réelle menace à la protection des droits fondamentaux de ces couches vulnérables qui ne sont que des victimes des narcotrafiquants.

Paroles Autour de la Santé, demande à la population, de reconsidérer sa position à l’endroit des usagers de drogues tout en dénonçant les réseaux mafieux de trafic de drogues et les agents publics qui les couvrent, toutes choses qui constituent une menace réelle pour le développement, la sécurité et la stabilité de notre pays.