Par D., Tunisie Numérique

Le Secrétaire adjoint du procureur de la République au tribunal de première instance au Kef, Faouzi Dhaouadi a commenté la polémique déclenchée sur les réseaux sociaux concernant les trois individus qui auraient été condamnés à 30 ans de prison ferme pour possession d’un joint.

Intervenant sur les ondes d’une radio privée, Dhaouadi a affirmé que les 3 individus, détenus depuis un an et demi, n’ont été accusées que de consommation. Selon ses dires, ils ont été accusés conformément à l’article 52 du 18 janvier 1992 relatif à l’attribution ou l’utilisation d’un espace pour l’exploiter à la consommation ou le trafic de stupéfiants.

Il a, par ailleurs, ajouté que les individus ont exploité un terrain de sport au Kef pour la consommation des drogues, d’où l’application de l’article 11 de la même loi.