Par Geneviève Lasalle pour Radio Canada

La Colombie-Britannique signale 175 morts par surdose au mois de juin, ce qui dépasse le nombre record de 171 décès au mois de mai.

Ces chiffres sont la preuve que la tragédie des morts liées à la consommation de drogues continue de s'intensifier, indique la coroner en chef de la province, Lisa Lapointe, dans un communiqué.

L'approvisionnement en drogue illicite en Colombie-Britannique est « hautement toxique », rappelle-t-elle. Pas moins de 728 surdoses mortelles sont survenues depuis le début de l'année. En comparaison, 189 personnes ont succombé à la COVID-19 dans la province au cours de la même période.

Appels à l'approvisionnement sûr

Vendredi dernier, l'Association canadienne des chefs de police (ACCP) a lancé un appel à la décriminalisation de la possession simple de drogues illégales comme moyen de lutter contre le fléau grandissant des surdoses.

Les défenseurs des droits de la personne réclament par ailleurs un approvisionnement sûr en médicaments pour en contrer les ravages.