Un collectif d'organisations dans Ouest-France

Le 26 juin consacre la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. Certains pays soutiennent encore le paradigme selon lequel un monde sans drogue serait possible et l’idée que l’interdit pénal resterait le meilleur rempart face aux dangers de la drogue.

Ce même jour, les partisans de la réduction des risques liés aux usages de drogues participent à la campagne de mobilisation internationale Soutenez. Ne punissez pas ! promouvant une approche sur les drogues fondée sur les droits humains et la santé publique, dans la droite lignée de ce que défendait Kofi Annan, Prix Nobel de la paix, ancien Secrétaire général des Nations Unis, membre de Commission Globale de politique en matière de drogues. Ce dernier, convaincu de l’impérieuse nécessité de faire évoluer les politiques en matière de drogues, s’était exprimé lors du discours à la 68e Assemblé mondiale de la santé à Genève, le 19 mai 2015 :

Je l’ai dit auparavant, et je le répète ce soir : je pense que les drogues ont détruit de nombreuses vies, mais que de mauvaises politiques gouvernementales en matière de drogues en ont détruit encore plus.

Dans un contexte de crises sanitaires et économiques globales, c’est donc cette même approche que nous prônons en France pour sortir de l’impasse de la guerre à la drogue et améliorer la vie des personnes usagères des drogues.