Ce mercredi 4 mars 2020 était inscrit sur tous les agendas des pros et anti-cannabis thérapeutique. C'est en effet, aujourd'hui à Vienne que la Commission Narcotique et Drogue (CND) de l'Organisation des Nations Unies devait se prononcer sur l'autorisation concernant les recherches sur les utilisations du cannabis et de ses molécules pour des traitements thérapeutiques. 

35 des 53 pays qui siègent au sein de la CND ont demandé le vote d'amendement pour rendre le cannabidoil accessible aux patients le plus rapidement possible. Dès 2018, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recommandé qu'il soit supprimé de la liste de l'annexe IV qui concerne les substances n'ayant peu ou pas de valeur médicale. Les experts avaient demandé qu'il soit dé-régélementé.