Mediapart s’est transformé, le temps d’une soirée, en tribunal. Des magistrats du Syndicat de la magistrature ont instruit le procès de la politique à l’égard des drogues. À la barre, se sont succédé des responsables politiques, des professionnels de la justice et du soin, et des représentants d’usagers. Rachida Dati a défendu la politique de répression actuelle.

Marie Nougier, International Drug Policy Consortium (IDPC)


Fabrice Olivet, ASUD (Auto Support des Usagers de Drogues)

 

Jean Pierre Couteron, psychologue clinicien et président de la Fédération Addiction