Le ministre de la Santé a annoncé la réintroduction de la méthadone, jeudi 13 avril. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que le traitement au suboxone ou à la naltrexone ne sera pas abandonné. Les patients auront, en fait, le choix entre les trois.

C’est en tout cas ce qu’affirme une source au ministère de la Santé. Et d’ajouter qu’une telle décision n’a pas été prise à la va-vite. «C’est le fruit d’une consultation avec les ONG. Nous avons également pris en compte l’avis des médecins internationaux.» La méthadone est ainsi la drogue de substitution la plus efficace au Canada et en Angleterre.

La manœuvre d’Anwar Husnoo n’a donc pas pour but d’irriter son prédécesseur, Anil Gayan? «Non, c’est pour répondre positivement à l’appel lancé par les ONG.»

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.