Par SSAM et la CMPS

Dans son arrêt du 1er septembre 2016, la Cour européenne des droits de l’homme a estimé que le déni d’accès au traitement de méthadone pour une personne détenue dépendante de l’héroïne ne respecte pas les critères de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme, soit l'interdiction de la torture et des peines ou traitements inhumains et dégradants. La SSAM et  la CMPS saluent cette décision.

Pour en savoir plus, en anglais, veuillez lire les informations ci-dessous.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues. 

Thumbnail: Flickr CC Barnyz