COMMUNIQUÉ 

Deux événements marquants viennent (re)donner une dynamique à la politique drogues de la Suisse. D’une part, le Conseil fédéral sort un excellent rapport sur la politique drogues, en réponse au postulat Rechsteiner (17.4076). De nombreux constats dressés par les professionnels sont intégrés au rapport. Parallèlement, la commission santé du national adopte l’Initiative Siegenthaler (20.473). Le GREA se réjouit de cette dynamique de réforme et salue le courage retrouvé de nos autorités fédérales !

Cela faisait longtemps qu’un diagnostic aussi large n’avait pas été opéré par le gouvernement suisse. Grâce à une analyse globale qui compile de nombreux travaux, le Conseil fédéral arrive à dresser une vision détaillée des défis qui attendent notre pays. Le diagnostic effectué rejoint en de nombreux points les constats effectués par les professionnels, notamment sur l’évolution des besoins (ex. : réduction des risques pour les consommateurs occasionnels). De manière réjouissante, les effets négatifs de la répression sur les consommateurs sont bien identifiés, tout comme les inégalités d’accès aux prestations sur le territoire. Rappelons aujourd’hui que seul un tiers des cantons romands bénéficient de traitement avec prescription d’héroïne, alors que ces prestations sauvent des vies.

Le Conseil fédéral prend acte des développements internationaux, qui ont bouleversé le système international de contrôle des drogues. S’appuyant sur une analyse qu’il a mandatée auprès du GREA, il constate la baisse progressive du multilatéralisme dans ce domaine et l’écart de plus en plus important entre les approches des différents pays. Dans cette diversité de plus en plus grande des pratiques, la Suisse va continuer à s’engager pour des principes fondamentaux, tels que les Droits humains et de la santé publique.

Si l’analyse est excellente, le Conseil fédéral reste bien timoré quand il s’agit de passer à l’action. Aujourd’hui, c’est le Parlement qui prend le relais et vient apporter le courage nécessaire pour lancer les réformes. Hasard du calendrier, la commission santé du Parlement accepte le même jour l’Initiative Siegenthaler (20.473) par 13 voix contre 11. Celle-ci demande de réguler le marché du cannabis, en proposant notamment de s’inspirer du modèle en 10 points proposé par le GREA. Cette initiative pourrait permettre d’enclencher les réformes nécessaires et stimuler la dynamique des projets pilotes. Un Conseil fédéral qui contribue au débat avec une analyse pointue, un parlement qui prend ses responsabilités et lance les réformes, les feux sont au vert pour enfin passer l’épaule et apporter à notre pays les réformes dont il a besoin !

Contact : Jean-Félix Savary, secrétaire général, 079 345 73 19