Par Nora Chabib

Des Vancouverois souffrant de dépendance auront accès à un distributeur automatique d'opioïdes dans le cadre d'un projet pilote unique au Canada.

Après un premier centre d’injections supervisées au pays, la distribution de trousses de naloxone pour contrer les surdoses et celles de bandelettes permettant d'établir si une drogue est contaminée au fentanyl ou encore l'exploitation de nouvelles technologies de vérification de la pureté des drogues, les innovations permettant de sauver de ceux qui souffrent de dépendances donnent cette fois-ci naissance à un projet pilote de distribution automatique d'hydromorphone : MySafe.

Les utilisateurs comme Derick Walker doivent scanner leur paume pour confirmer leur identification par biométrie. La dose d'hydromorphone (un médicament opioïde) ordonnée par leur médecin est alors libérée en quelques secondes par le distributeur automatique MySafe.

Pour Derick Walker, cette machine est plus qu’un moyen simplifié d’obtenir sa prescription, elle augmente son espérance de vie.