Israël se dirige vers une dépénalisation de la consommation de cannabis, et l'adoption d'une nouvelle politique privilégiant les amendes et l'éducation, a indiqué jeudi le ministre de la Sécurité publique.

"Cela signifie que nous nous dirigerions vers des amendes (...) et que des poursuites pénales ne seraient utilisées qu'en dernier ressort", a déclaré Gilad Erdan.

Ce n'est qu'au bout de la quatrième récidive identifiée par la police que le consommateur verrait l'infraction inscrite dans ses antécédents judiciaires, à la condition qu'il se soit drogué en public.

Lire l’intégralité de l’article.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.