La présente enquête entre dans le cadre de la surveillance de deuxième génération; il s’agit de la troisième enquête après celle réalisée en 2009 et 2011, dans le but majeur de mesurer les tendances des indicateurs sérologiques pour le VIH et comportementaux.

Objectifs

  1. Estimer la Séroprévalence du VIH dans la population des UDI et analyser la tendance de cette séroprévalence. 
  2. Estimer la fréquence des antécédents d’IST au cours des douze derniers mois et analyser la tendance de la fréquence des ces infections. 
  3. Estimer la fréquence des Comportements à risque de transmission du VIH chez la population des UDI en Tunisie identifiés et quantifiés et analyser la tendance de la fréquence de ces comportements 
  4. Identifier les facteurs associés à l’infection au VIH et aux comportements liés à la transmission de ces virus.

Conclusion et recommandations

La présente enquête a mis en évidence une certaine stabilité de la séroprévalence du VIH chez les usagers de drogues injectables par rapport aux enquêtes menées en 2011 et 2009. La prévalence est également restée nulle à Bizerte depuis 2009. Ce résultat est cohérent avec la réduction observée au niveau du partage du matériel d’injection. 

Lire l’intégralité de l’article. 

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.