Par Labhart F., Maffli E., & Notari L. / Addiction Suisse

Un des objectifs fondamentaux de la stratégie nationale Addictions « consiste à rétablir la santé des personnes concernées [par un problème d’addiction] tout en veillant à leur insertion ou réinsertion sociale » (Office fédéral de la santé publique (OFSP), 2015, p. 41). Afin de pouvoir suivre l’impact des mesures prises pour atteindre les objectifs fixés dans les divers domaines de la santé, dont celui des addictions, une série d’indicateurs ont été élaborés sous l’égide de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) (Jäggi et al., 2015). Leur mise en œuvre est effectuée dans le cadre du Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM). A l’heure actuelle, 105 des 115 indicateurs prévus pour cette surveillance dans sont déjà opérationnels (Office fédéral de la santé publique (OFSP), 2021).

Le présent projet vient s’inscrire dans cet effort de mise en place d’indicateurs. Il vise à développer des bases scientifiques et une méthodologie de calcul pour opérationnaliser l’indicateur 32, portant sur la situation sociale des personnes touchées par des problèmes d’addiction (« soziale Situation von Suchtbetroffenen » Jäggi et al., 2015). Grâce à l’exploitation de sources de données existantes, telles que l’Enquête Suisse sur la Santé et le monitorage act-info, cet indicateur doit permettre de mesurer, de manière quantitative, différentes dimensions de la situation sociale des personnes concernées par un problème d’addiction et de suivre leur évolution au cours du temps.

Le projet poursuit ainsi deux buts principaux, à savoir :

  1. développer les bases scientifiques nécessaires pour identifier et quantifier, sur la base d’enquêtes existantes, différents indicateurs de la situation sociale des personnes touchées par un problème d’addiction ;
  2. développer une méthodologie de calcul permettant de représenter au mieux, et de manière synthétique, la situation sociale des personnes concernées en vue de son intégration dans le Monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM).

Le présent rapport est structuré en cinq parties.

  1. Le Chapitre 2 s’intéresse aux questions de recherche 1 et 2 et présente le processus de définition des notions-clé, de sélection des indicateurs et des enquêtes.
  2. Le Chapitre 3 présente en détail les indicateurs, enquêtes, substances et comportements addictifs en vue de leur analyses dans les chapitres suivants.
  3. Le Chapitre 4 présente les résultats de l’ensemble des sources de données, pour l’année de référence 2017, ainsi que depuis 2017.
  4. Le Chapitre 5 présente la méthodologie de synthétisation des résultats en vue de leur intégration dans le MonAM, les résultats synthétiques obtenus, ainsi que les mises en perspective par les intervenants de terrains. Le Chapitre 6 conclut le rapport en discutant les résultats principaux et met en évidence leurs implications en termes scientifiques et de politiques sociales.