La Commission Ouest-Africaine sur les Drogues (WACD) a publié en 2018 une « Loi type sur les drogues pour l'Afrique de l'Ouest : un outil pour les décideurs politiques » en vue d’aider les décideurs ouest-africains à (re)formuler les lois nationales sur les drogues afin de les aligner sur les conventions des Nations Unies sur les drogues et les obligations en matière de droits humains. La Loi type sur les drogues fait suite à la publication par la Commission en 2014 du document « Pas seulement une zone de transit : drogues, État et société en Afrique de l'Ouest ».

De par sa conception, la Loi type sur les drogues est un document technique, mais il peut être l'un des nombreux outils s’avérant très utiles pour la société civile en vue d’aider à faire progresser la réforme des politiques en matière de drogues, la réduction des risques, ainsi que les programmes en matière de VIH et thématiques connexes basés sur la santé publique et les droits humains, y compris et surtout pour les personnes usagères de drogues. Cet « explicatif » est l'un des deux documents de plaidoyer liés à la Loi type sur les drogues pour l’Afrique de l'Ouest – l'autre expliquant et décomposant le contenu principal de la Loi type sur les drogues elle-même.

Ce court document sert de guide pratique pour la société civile sur les différents moyens d'utiliser la Loi type sur les drogues en vue de faire avancer la réforme des politiques en matière de drogues en Afrique de l'Ouest et au-delà. Bien qu'elle se concentre sur la loi en matière de drogues et ses dispositions législatives, la Loi type sur les drogues peut être utilisée par une grande variété d’organisations de la société civile, y compris les réseaux de personnes usagères de drogues, travaillant sur les politiques en matière de drogues, la réduction des risques et les questions connexes.


Evènement de lancement