La 32ème session du Programme international de formation aux droits humains (PIFDH) organisée par Equitas, aura lieu du 5 juin au 24 juin 2011 à Sainte-Anne-de-Bellevue, Québec, Canada.  À chaque année, ce programme intensif de trois semaines accueille plus de 120 participantes et participants provenant d’environ 60 pays.  

BUT DU PROGRAMME

Le but du PIFDH est de renforcer la capacité des organisations à mettre en œuvre des activités d’éducation aux droits humains afin de contribuer au développement d’une culture mondiale des droits humains.

Le PIFDH a donc pour objectif de permettre aux organisations participantes de mettre en œuvre des activités d’éducation en droits humains plus efficaces.  À cette fin, le Programme accorde une place importante à la retransmission des connaissances acquises et aux activités de suivi.  Les participant(e)s devront, durant le Programme, développer un Plan individuel pour « mettre en action » les connaissances et habilités acquises.

MODÈLE D’APPRENTISSAGE

Le PIFDH est fondé sur les principes de l’apprentissage pour adultes basé sur l’expérience.  Durant le PIFDH, les participant(e)s et les animateurs/trices s’engagent à prendre part à un processus d’enseignement et d’apprentissage mutuels. Les participant(e)s travaillent la plupart du temps en groupes d’environ 15 personnes, avec un(e) animateur/trice dont le rôle est d’orienter le travail du groupe vers l’atteinte des objectifs du Programme.  De plus, des expert(e)s des droits humains internationalement reconnu(e)s sont également invité(e)s à donner des conférences ou à participer à des débats.

CONTENU DU PROGRAMME

Le PIFDH est un programme de niveau intermédiaire se concentrant sur les normes internationales des droits humains, les questions d’actualité relatives aux droits humains et les stratégies d’éducation aux droits humains. Une exploration des principes et des instruments relatifs aux droits humains, une réflexion critique continue, ainsi qu’un partage approfondi de leurs expériences permettent aux participant(e)s de renforcer leur capacité à mener à bien des activités d’éducation aux droits humains, une fois de retour dans leur pays.

  • Semaine 1: Les participant(e)s apprennent à connaître les membres de leur groupe de travail et participent à des activités visant à développer une dynamique de groupe productive fondée sur le respect mutuel. Elles/ils se familiarisent avec le contenu et la méthodologie du Programme, et entament un processus de réflexion sur leur société, le travail de leur organisation et leur propre rôle. Elles/ils comparent leurs rôles de militant(e) et d’éducatrice/teur, et réfléchissent à l’universalité des droits.
  • Semaine 2: La semaine débute par des discussions sur des questions d’actualités, amenant les participant(e)s à analyser leur rôle dans le contexte mondial actuel. À travers des études de cas et des discussions, les participant(e)s étudient les caractéristiques des principaux instruments internationaux des droits humains afin d’analyser leur utilité dans leur travail. 
  • Semaine 3: Des ateliers régionaux fournissent aux participant(e)s en provenance d’une même région l’occasion d’analyser les éléments clés d’une observation et d’un plaidoyer efficaces, ainsi que le rôle de ces activités dans l’éducation en droits humains. Les participant(e)s synthétisent les thèmes abordés et analysent les questions d’actualité relatives aux droits humains. Elles/ils se familiarisent enfin avec les méthodes d’évaluation des activités d’éducation.

PROFIL DES ORGANISATIONS ET DES PARTICIPANT(E)S

Les organisations présentant une candidature doivent : être une organisation non gouvernementale (ONG), une organisation communautaire (OC), une institution nationale, une organisation gouvernementale ou une institution d’enseignement; démontrer un engagement envers la promotion et la protection des droits humains, et être engagée dans des activités d’éducation aux droits humains via des sessions de formation, des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer, des dénonciations de violations, et s’engager à faciliter, pour leur candidat(e), la retransmission et l’utilisation des connaissances acquises dès leur retour du Programme.
 
Les candidates et candidats doivent être des membres actifs de leur organisation depuis au moins 2 ans; être en mesure d’influencer les activités d’éducation en droits de la personne menées par leur organisation; connaître les principes et les instruments internationaux relatifs aux droits humains; s’engager à retransmettre les connaissances acquises à leurs collègues et aux autres parties prenantes; être sensibles aux défis soulevés par le travail dans un contexte multiculturel et respecter la diversité et maîtriser soit le français, soit l’anglais.

DATE ET LIEU DU PROGRAMME

Le PIFDH aura lieu du 5 juin au 24 juin 2011 au Collège John Abbott à Sainte-Anne-de-Bellevue, Québec, Canada.

FRAIS DE PARTICIPATON

Les frais de participation s’élèvent à 5 300$ canadien. Ce montant comprend les frais de formation, le matériel didactique, l’hébergement et les repas, ainsi qu’une assurance médicale pour les urgences. Quelques bourses sont disponibles. 

POUR FAIRE UNE DEMANDE DE CANDIDATURE

Votre dossier de candidature doit inclure : 

  • Le formulaire de candidature dûment rempli (La section A complétée par le directeur ou la directrice de l’organisation; la section B complétée par le candidat ou la candidate)
  • Le protocole d’engagement dûment signé par le directeur ou la directrice de l’organisation du candidat ainsi que par le ou la candidat(e) 
  • Deux lettres de référence d’organisations nationales ou internationales de droits humains (autres que la vôtre), familières avec le travail du candidat et/ou celui de l’organisation
  • Une brochure (et/ou un énoncé de mission) qui décrit le travail de l’organisation. 

Les documents de candidature sont disponibles sur notre site Internet ou en contactant l’équipe du PIFDH (ihrtp-pifdh@equitas.org).
 
 
VEUILLEZ NOTER QUE LA DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES FORMULAIRES DÛMENT REMPLIS EST FIXÉE AU 21 NOVEMBRE 2010.  Nous recommandons vivement aux candidat(e)s de soumettre leurs documents de demande de candidature le plus tôt possible.