Par Adila Mohit

Coordinatrice chez Collectif Urgence Toxida (CUT), Joëlle Rabot évoque le phénomène de la drogue, qui prend de plus en plus d’ampleur. « La peine de mort n’est pas la solution, il est temps que Maurice revoie sa stratégie de combat contre la drogue », dit-elle.

De la drogue pour une valeur de Rs 2 milliards a été saisie. Auriez-vous cru en une telle ampleur du trafic de drogue à Maurice ?
Pourquoi faudrait-il s’étonner ? Depuis des années, diverses organisations non gouvernementales tirent la sonnette d’alarme. Nous sommes sur le terrain à donner des seringues propres aux personnes qui s’injectent des drogues et cela nous permet de réaliser que la drogue circule toujours. Il est impératif de prendre des actions réfléchies et concertées, si on veut que la situation n’empire pas. Certes, il y a des saisies, mais reste à savoir combien de drogue passe entre les mailles du filet de la police.

Lire l’intégralité de l’article.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.