Ruth Dreifuss et Jorge Sampaio, Commission Mondiale sur la Politique des Drogues

Alors que les divergences entre les pays réformistes et prohibitionnistes se sont accrues durant les négociations de la «déclaration ministérielle commune», la Commission des stupéfiants a échoué à trouver un accord sur des points essentiels tels que la réduction des risques - et ce, malgré un appel fort de la communauté scientifique - la priorité à accorder à la santé publique et un engagement solide à faire respecter les principes des droits de l’homme.

Lire l’intégralité de l’article.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.