L'Union pour la Patrie

C’était un véritable plaidoyer pour les consommateurs de drogues dans la sous-région auquel s’est livrée une trentaine de professionnels des médias de l’Afrique de l’ouest, dont le Togo, en atelier les 3 et 4 juin 2015 à Accra, au Ghana. L’objectif de la
rencontre était «de sensibiliser et de favoriser la compréhension de la véritable nature du problème des drogues dans la région, et de sensibiliser également les décideurs aux problèmes auxquels les consommateurs des drogues, responsables de l’application des lois et politiciens font face». Plutôt que de voir en l’usager de drogues (et non le trafiquant) un criminel, les organisateurs de la rencontre – le Consortium international sur les politiques des drogues (IDPC), la Commission ouest africaine sur les drogues (WACD, en anglais) et l’agence américaine USAID – ont mis l’accent sur son accès aux soins. On estime que les médias ont le rôle de réorienter la perception du public. Mais la question reste posée : comment préparer l’opinion à la
décriminalisation ?