En 1961, les Nations Unies adoptaient la première convention unique sur le contrôle des stupéfiants, afin de lutter activement contre le trafic et la production de drogues. Ce premier traité sera ensuite complété par deux autres conventions (1971 et 1988), qui vont renforcer le système de prohibition, en visant notamment les consommateurs.

50 ans après, il est temps d'évaluer ce qui a été réalisé et d'analyer les conséquences positives et négatives de ce système. Les implications de la ligne répressive adoptée sont nombreuses. Au delà des questions de santé publique dans less pays consommateurs, c'est l'ensemble du système international qui se trouve affecté par ce qui a plus tard été appelé "la guerre à la drogue". Plusieurs responsables de l'administration fédérale, du monde académique et des réseaux internationaux débattront sur le sujet, afin de donner une vision de l'ensemble des dimensions de la question.

Cet événement débutera par la présention du rapport de la Commission Globale sur les Politiques Drogues, par Ruth Dreifuss; suivi d'une table ronde avec des responsables de l'administration fédérale, des organisations internationales et de la société civile.

Restez au courant des nouvelles publications, des événements et des nouvelles grâce aux Alertes mensuelles de l'IDPC.