On estime qu’environ 230 millions de personnes, soit 5 % de la population adulte mondiale, ont consommé une drogue illicite au moins une fois en 2010. On dénombre environ 27 millions d’usagers problématiques de drogues, ce qui représente 0,6 % de la population adulte mondiale. D’une manière générale, la consommation de drogues illicites est stable dans le monde, bien qu’elle continue d’augmenter dans plusieurs pays en développement. L’héroïne, la cocaïne et les autres drogues tuent environ 200 000 personnes chaque année, brisant des familles et apportant le malheur à des milliers d’autres personnes. Les drogues illicites compromettent le développement économique et social et aggravent la criminalité, l’instabilité, l’insécurité et la propagation du VIH.

La production mondiale d’opium a été de 7 000 tonnes en 2011. Ce chiffre est inférieur de plus d’un cinquième au niveau record de 2007, mais représente une augmentation par rapport à 2010, année où une maladie a détruit près de la moitié de la récolte d’opium en Afghanistan, qui reste le premier producteur mondial. La superficie totale des cultures de cocaïer dans le monde a chuté de 18 % entre 2007 et 2010 et de 33 % depuis 2000. Les efforts visant à réduire la culture et la production des principales drogues problématiques d’origine végétale ont cependant été contrecarrés par un accroissement de la production des drogues de synthèse et notamment par des augmentations significatives de la production et de la consommation de substances psychoactives qui ne sont pas soumises à un contrôle international.

Bien que les États membres méritent d’être félicités pour l’action énergique qu’ils mènent contre la drogue, souvent avec l’appui de l’UNODC, les chiffres évoqués plus haut montrent l’ampleur du problème. L’UNODC a agi sur deux fronts, d’abord en élaborant une approche intégrée, puis en concentrant son attention sur la prévention, le traitement, le développement alternatif et la promotion des droits fondamentaux de l’homme.

Le chapitre I du Rapport mondial sur les drogues de cette année donne un aperçu des tendances récentes et de la situation de la production, du trafic et de la consommation de drogues et des conséquences de cette consommation en termes de traitements et de maladies et de décès liés à la drogue.

Le chapitre II présente d’un point de vue diachronique les caractéristiques du problème de la drogue, son évolution et les principaux facteurs qui le déterminent. Il débute par un examen des principales caractéristiques du problème actuel, suivi d’une présentation des changements observés au cours des dernières décennies, puis s’achève par une analyse des facteurs qui ont influé sur son évolution et un bref aperçu des tendances futures probables.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.