Une campagne pour mettre fin au VIH en appelant à la réforme des politiques gouvernementales en matière de drogues.

La campagne «Soutenez. Ne punissez pas» a été développée par le Consortium International sur les Politiques des Drogues, le Réseau International des Usagers de Drogues (INPUD), Réduction des Risques International (HRI), l’Alliance Internationale sur le VIH/sida et la campagne « Que prévient la prévention ».

Pour en savoir plus, consultez le microsite de la campagne : http://supportdontpunish.org/

Soutenez:

Investissez dans des réponses efficaces contre le VIH pour les usagers de drogues
Les programmes qui sont essentiels dans la lutte contre l’épidémie de VIH chez les usagers de drogues doivent être développés pour atteindre l'échelle requise. Il s'agit notamment des programmes d'échange de seringues et de traitement à la méthadone, des services de traitement antirétroviral pour les usagers de drogues séropositifs, des services de conseil et des services de soutien pour aider les usagers à suivre leur traitement médical et à renforcer leurs compétences et leurs connaissances pour les aider à modifier leurs comportements. Ces programmes incluent également les services d’aide juridique qui défendent les usagers de drogues contre la discrimination.

Ne punissez pas:

Les gouvernements doivent réformer les lois et les politiques en matière de drogue qui imposent des peines sévères à l’encontre des usagers de drogues
Cette approche punitive n'a pas réussi à réduire les niveaux de consommation de drogues dans le monde. Elle a, au contraire, conduit à une stigmatisation et une discrimination accrues des usagers de drogue, entravant ainsi leur accès aux services de prévention, de traitement et de soins qui sont pourtant essentiels pour sauver des vies et réduire la propagation du VIH. Pénaliser et incarcérer les usagers de drogues détruit des vies et anéantit les efforts de prévention du VIH.

La campagne s'inscrit dans le cadre de l'Action communautaire pour la réduction des risques menée par l’Alliance Internationale sur le VIH/sida qui vise à étendre les services de réduction des risques à plus de 180 000 usagers de drogues injectables, leurs partenaires et leurs enfants en Chine, en Inde, en Indonésie, au Kenya et en Malaisie.

Journée d'action internationale du 26 Juin

Des activistes sont sortis dans la rue dans plus de 40 villes à travers le monde, notamment à Londres, Paris, Nairobi, Dodoma, Séville, Mexico, Mostar, Ohrid ou Oslo, en ce jour d' action historique, pour sensibiliser sur les risques causés par la "guerre contre la drogue ». Cette journée d’action de la campagne « Soutenez. Ne punissez pas » a été organisée le 26 Juin afin de coïncider avec la Journée Internationale des Nations Unies contre l’Abus de Drogue et le Trafic Illicite.


Created with Admarket's flickrSLiDR."]

La liste des personnalités appelant à une réforme des politiques des drogues s’allonge de jour en jour. A Londres par exemple, des gens comme le  directeur de Virgin, Sir Richard Branson (également membre de la Commission Mondiale sur la Politique des Drogues), a appuyé la campagne « Soutenez. Ne punissez pas » sur Twitter. Caroline Lucas, député du parti Vert pour le district de Brighton Pavilion, a également soutenu la campagne dans sa ville.

« En criminalisant des millions de personnes à travers le monde dans le cadre de la «guerre contre la drogue», nous n'arrivons pas nous s'attaquer aux causes profondes du problème de la drogue. Les gouvernements doivent  adopter une approche pragmatique fondée sur des preuves qui considère la problématique des drogues comme une question de santé et pas de criminalité.  En criminalisant les personnes dépendantes, nous risquons également d’alimenter l'épidémie de VIH. Nous devons soutenir, pas punir », a déclaré C.Lucas le 26 Juin.

Pourquoi le 26 Juin?

Le 26 Juin est la Journée Internationale contre l’Abus de Drogues et le Trafic Illicite, une journée qui a été utilisée historiquement par les gouvernements pour célébrer la « guerre contre la drogue » - certains pays ont même organisé l’exécution publique de trafiquants de drogue lors de cette journée pour prouver  l'engagement national dans la lutte contre la drogue. Mais, le 26 juin est également  la Journée Internationale de Soutien aux Victimes de la Torture. La campagne « Soutenez. Ne punissez pas » a pour but de contribuer à la redéfinition de ce que signifie la journée du 26 juin et d’inciter à la réflexion sur la manière dont les politiques des drogues sont menées dans le monde.

Pourquoi Richard Nixon ?

Il y a environ 40 ans, le président américain Richard Nixon a lancé la « guerre contre la drogue » et a été le premier homme politique à mettre en avant ce concept. Cette « guerre » a engendré la répression, la pénalisation et l’incarcération des usagers de drogue dans le monde, et a été utilisée pour justifier des exécutions extrajudiciaires, l’usage de la torture, des traitements forcés, ainsi que la diabolisation des usagers de drogue. Le visage de Nixon est facilement reconnaissable et aura ainsi un impact visuel important. Le fait que le public (et la majorité des médias) n’associent pas forcément le Président Nixon avec la « guerre contre la drogue » permettra de garantir un intérêt pour la campagne. Lorsque l’événement aura eu lieu, les sous titres des photos dans la presse placeront Nixon, la « guerre contre la drogue » et la campagne dans leur contexte.

Villes participantes:

Bosnie-Herzégovine (Mostar, Tuzla, Zenica), France (Paris), Géorgie (Tbilisi), Hongrie (Budapest), Inde (Chennai, Delhi, Imphal Manipur, Longleng, Meghalaya), Indonésie (Bengkulu, Bandung, Sukabumi, Cirebon , Denpasar, Jakarta, Jambi, Makassar, Mataram, Medan, Palembang, Pontianak, Surabaya),  Kenya (Nairobi), Liban (Beyrouth), Macédoine (Ohrid), Malaisie (Kuala Lumpur), Maurice (Port-Louis), Mexique (Mexico),  Népal (Katmandou, Pokhara), Norvège (Oslo), Roumanie (Bucarest), Russie (Moscou),  Espagne (Séville), Tanzanie (Dodoma), Thaïlande (Bangkok), Royaume Uni (Bournemouth, Londres), Ukraine (Kiev).

Pour en savoir plus, nous vous encourageons à visiter le site internetde la campagne, et nous espérons que vous vous joindrez à nos efforts.

Ressources en ligne: 

Contactez-nous!

 

Pour participer à la campagne ou pour toute demande de renseignement des médias, merci de nous contacter à l’adresse suivante : campaign@idpc.net.

 

Pour en savoir plus, visitez le site de la campagne http://supportdontpunish.org/ et découvrez la déclaration de campagne ci-dessous.