En France, la politique de lutte contre la drogue trouve son fondement dans la loi de 1970 qui réprime l'usage illicite et le trafic de stupéfiants. Les associations qui travaillent aux côtés des toxicomanes affirment que cette répression ne favorise pas l'accès aux soins.

Demain, à Vienne, pas moins de 52 pays se retrouvent pour discuter de la politique mondiale des drogues - basée essentiellement sur la répression à l'échelle planétaire. Alors que 26 Etats ont décidé de légaliser les stupéfiants, la France continue elle à pénaliser non seulement le trafic mais aussi la simple consommation de drogues.  

D'après les associations qui accompagnent les toxicomanes, cela nuit à l'accès aux soins et à la prévention.  

Tara Schlegel s'est rendue dans le CAARUD des Halles, à Paris. Un centre d'accompagnement à la réduction des risques, que lui a d'abord fait visiter Manon Latcha, la coordinatrice de l'association AIDES.