Par franceinfo

Le "point de bascule" a été atteint, a estimé Thierry Pech, lundi 11 juin sur franceinfo, après le sondage révélant que les Français sont de plus en plus favorables à une autorisation "maîtrisée" de la consommation de cannabis. Pour le directeur du think tank Terra Nova, à l'origine de ce sondage Ifop en compagnie de Echo Citoyen, les Français "ont fait le constat que la prohibition et la répression, cela ne marchait pas pour préserver la santé des consommateurs".

franceinfo : Est-ce que le résultat de ce sondage est inédit ?

Thierry Pech : C'est absolument inédit. On voyait les opinions favorables à une sorte d'ouverture depuis 15 ans et là on est arrivé au point de bascule vers une ouverture maîtrisée. Les Français ne veulent pas du laissez-faire libéral. Ils ne veulent pas de l'ouverture à tous vents, ils veulent une régulation encadrée qui fixe des règles de protection, de distribution, de consommation et qui maintiennent des interdits forts, en particulier pour les mineurs, dans les lieux publics et au volant. Sous ces conditions, ils sont favorables à un changement de politique.

Pourquoi les politiques rechignent-ils à ouvrir ce débat ?

Je crois qu'ils ont peur parce que longtemps les passions conservatrices ont été dominantes, mais aujourd'hui, ils vont devoir faire comme les Français, reconnaître que tout ce qui a été fait ne fonctionne pas. Une des surprises, c'est le niveau auquel les Français condamnent les politiques de prohibition et de répression actuelles. C'est toujours entre 75 et 80% de gens qui nous disent, cela ne marche pas pour endiguer les trafics, pour prévenir les problèmes de santé, pour endiguer l'usage et la consommation.