Dans une lettre rendue publique début Août, mais qui date de mai 2012, l’association Gaïa et Médecins du Monde annoncent leur intention de mettre en place une salle de consommation à moindre risque à Paris d’ici la fin de l’année, avec un double objectif, donner un signal fort aux acteurs et décideurs qu’il est temps de passer à l’acte, et concevoir une modalité opérationnelle qui permette d’innover dans les contenus de ce type de salle.

Cette lettre a constitué un point de départ pour réunir les acteurs parisiens début juillet, sous l’égide du Réseau Français de RDR, pour évoquer le dispositif de salles de consommation à mettre en place en région Parisienne.  En effet, une salle de consommation dans la capitale est un début, mais ce n’est pas suffisant. D’autres acteurs devront aussi s’engager, avec des modalités différentes. Un compte-rendu de cette réunion sera disponible à la rentrée.

Enfin, il faut noter aussi que des acteurs marseillais et bordelais se préparent également activement à la mise en place d’un dispositif de salles de consommation propre à leur environnement local.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.