Deux besoins principaux sont ressortis de cette révision. En premier lieu, l’importance de renforcer les systèmes opérationnels et les liens entre les services. L’idée est de renforcer les liens avec les partenaires existants dans le cadre de la mise en oeuvre des programmes déjà en cours pour s’assurer que les personnes touchées sur le terrain soient redirigées vers les services offerts par PILS ou par l’Etat. D’autre part, PILS a revu son organisation interne afin de développer les synergies entre les diverses fonctions qui font l’association aujourd’hui. Une attention particulière est notamment donnée au travail collaboratif avec la mise en place de plusieurs comités au sein de l’association, afin que chacun puisse contribuer autant que possible aux prises de décision.

Autre nécessité, le renforcement des systèmes communautaires et l’implication des communautés à toutes les étapes des processus opérationnels et aux prises de décisions. Cela se traduit notamment par le développement de nos services de santé communautaires en 2017. Cette unité offre d’ores et déjà un service de dépistage démédicalisé et communautaire, ainsi que le conseil et l’orientation vers les services de prise en charge. A cela s’ajoute la création d’un comité de patients composé de leaders communautaires qui seront au coeur des réflexions sur les besoins, les priorités, la mise en place, la gestion et l’évaluation de ces services..

Des efforts qui, j’en suis sûr, seront soutenus par le nouveau gouvernement à Maurice, et le Ministre de la Santé qui a démontré sa volonté à collaborer avec la société civile. Nous ne cesserons jamais de le dire : seule une collaboration totale entre les différents acteurs de la lutte contre le sida pourra assurer une réponse nationale efficace. Nous sommes par ailleurs enchantés de la réintroduction du programme d’induction à la méthadone annoncée par le Ministre de la Santé, et nous nous réjouissons que les personnes qui attendent pour certains depuis deux ans puissent enfin entrer sur ce programme de réduction des risques.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.