Depuis 2008, les personnes utilisant des drogues (PUD) au Maroc constituent une des cibles des programmes de lutte contre le sida. L’ALCS, association de lutte contre le sida au Maroc créée en 1988, a mené une enquête visant à documenter les violations des droits humains des PUD. Cette enquête a été réalisée dans le cadre d’une action de plaidoyer national en faveur du respect des droits humains des PUD au Maroc, avec le soutien de l’Open Society Foundation. Cette action vise à contribuer à définir une politique relative aux usages de drogues et aux PUD au Maroc { partir d’une approche fondée sur la santé publique et les droits humains. Elle répond ainsi { une préoccupation de l’ALCS : mener des interventions de lutte contre le sida ne saurait ignorer le contexte légal et social générant répression, stigmatisation et discrimination que vivent certains groupes cibles de ces actions.

Cette enquête valide l’hypothèse que les PUD connaissent un niveau élevé de violation de leurs droits humains. Alors que les PUD constituent depuis 2008 une cible majeure de la lutte contre le sida au Maroc (stratégie nationale de RDR), cette enquête offre une opportunité de considérer la question des droits humains comme un des contenus de cette stratégie ; elle constitue un argument supplémentaire pour demander une mise { l’échelle de l’accès aux services de RDR, qui pourraient aussi soulager la situation des familles. Enfin, elle contribue à plaider pour la définition d’une nouvelle approche des usages de drogues et des PUD fondée à la fois sur la santé publique et sur les droits humains.

Tenez-vous informé(e) des dernières nouvelles, publications et futurs événements grâce à nos Alertes électroniques mensuelles.