Par Arnaud Lefebvre

En janvier 2017, les députés allemands ont voté la légalisation du cannabis à usage thérapeutique. Depuis lors, le texte est entré en vigueur en mars dernier. Cependant, près d'un an après cette mesure, les patients malades ayant droit à la marijuana médicale luttent encore pour trouver l'herbe dont ils ont besoin.  

Le problème réside dans le conservatisme de l'industrie médicale, explique The Economist. En effet, de nombreux médecins allemands hésitent encore à prescrire du cannabis plutôt que les opiacés traditionnels tels que la morphine. Et lorsque les professionnels du secteur de la santé acceptent de délivrer du cannabis, le prix peut atteindre 24 euros le gramme, soit plus du double du prix en rue. Ainsi, le coût en vente libre est beaucoup plus élevé que ce que beaucoup de consommateurs particuliers peuvent se permettre. Par ailleurs, les assureurs santé déclinent un tiers des demandes de remboursement.

Tous les pharmaciens allemands ne stockent pas du cannabis, soit parce qu'ils désapprouvent cet usage, soit tout simplement parce qu'ils ne le connaissent pas. Par conséquent, la demande dépasse souvent l'offre.