Le 10 octobre, la Coalition mondiale souhaite attirer l'attention sur les raisons pour lesquelles les personnes vivant dans la pauvreté sont plus susceptibles que d'autres d’être condamnées à la peine de mort et exécutées.

Les inégalités sociales et économiques nuisent à l’accès à la justice des personnes condamnées à mort. Par exemple l’accusé en situation d'inégalité dispose rarement des ressources (sociales, économiques, culturelles mais aussi de pouvoir) pour se défendre et est le plus souvent marginalisé en raison de son statut social.

Lire l’intégralité de l’article.