Par  Marion Guérin

Le Nalscue fait ses preuves. Selon un compte-rendu de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) repéré par le site Medscape, l’antidote aux overdoses d’opioïdes a permis de sauver la vie de sept personnes depuis sa mise à disposition en juillet 2016. Le difficile parcours de ce traitement salvateur n’aura donc pas été vain.

Ce médicament, antagoniste pur et spécifique des morphinomimétiques, permet en quelques secondes d’inverser les effets d’une surdose d’opiacés. Il se fixe sur les récepteurs opioïdes et déplace la morphine de ses sites récepteurs afin de stopper son action. Sous forme de spray nasal, il fait l’objet d’une ATU (autorisation temporaire d’usage) de cohorte depuis novembre 2015, devenue effective en juillet 2016.

Lire l’intégralité de l’article.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues. 

Thumbnail kizzzbeth