Etienne Apaire a quitté son poste de Président de la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie) il y a quelques jours. Sans faire de bruit. Nous aurions pu en rester là, ne regrettant en rien son départ vers le milieu judiciaire, qu'il n'aurait jamais dû quitter. Mais voilà, aujourd'hui sort une enquête qui discrédite les cinq ans de sa politique ultra-répressive vis à vis des drogues illicites.

Selon l’enquête européenne Espad, qui évalue le niveau de consommation des jeunes scolarisés de 16 ans dans 28 pays, la France est le cancre de l'union européenne. Non seulement sur le cannabis, LE  cheval de bataille de la MILDT, où elle récupère la première place des plus gros consommateurs, mais par vase communicante pour l'alcool et le tabac.

Cinq ans de refus de toute mesure nouvelle de réduction des risques, cinq ans de politique à contre courant des évidences internationales, cinq ans de mise à l'écart des experts et des scientifiques, cinq ans où l'incarcération des usagers n'a cessé d'augmenter, cinq ans de répression bornée, sourde et aveugle qui ont contribué à marginaliser les usagers de drogues, à faire augmenter de plus de 30 % le nombre d'overdoses mortelles et à laisser se développer dans l'indifférence générale une épidémie d'hépatite C qui fait des milliers de morts parmi les usagers de drogues... Cinq ans pour en arriver là !!!???...

Faut il le répéter, le nombre de consommateurs de cannabis et autres substances ne dépend pas de la sévérité de la répression et de la pénalisation de l'usage. Par contre, cette même répression menace la santé, la sécurité et le bien être des consommateurs et de leurs proches.

L'année 2012 ne sera peut être pas la fin du monde promis par les Mayas, mais ce doit être la fin d'un monde, celui qui pense que la loi peut tout résoudre, que la répression est le seul rempart contre la consommation de drogue, que la réduction des risques banalise ou incite à l'usage...celui d'Etienne Apaire en somme.

Abonnez-vous à l'Alerte mensuelle de l'IDPC pour recevoir des informations relatives à la politique des drogues.